BESS.be : L’audit thermographique, pourquoi ?

Audit Thermographique

ir0002140

La caméra thermique, aussi appelée thermographique (en fait, il s’agit plutôt d’un « appareil photo infrarouge »), est un outil (à l’exemple du scanner médical dont l’objet est l’orientation des médecins pour établir leurs diagnostiques) qui permet de souligner les défauts d’isolation thermique des parois !

Et dans quel cas faut-il préférer plutôt l’audit thermographique à l’audit PAE (pour le résidentiel) ou aux audits AMURE / UREBA (pour le non résidentiel) ?

Pour rappel, l’audit PAE et les audits AMURE / UREBA sont des audits théoriques qui se base sur des hypothèses et qui débouchent ensuite sur des propositions d’améliorations.

A défaut de ne pas pouvoir sonder les parois tous les centimètres, ces audits négligent alors les (certains) ponts thermiques ou, autres exemples, les défauts ponctuels des isolations (l’entrepreneur a oublié d’installer une bande d’isolant ou les fouines sont passées par là … mais cela, PERSONNE ne le sait !), les infiltrations d’air au niveau des châssis, les dalles surchauffées …

L’audit par thermographie est donc complémentaire puisqu’il a le devoir d’établir un diagnostique mettant en évidence la qualité du niveau d’isolation des parois (murs, sols toit, …) et, ensuite, de lancer des pistes d’amélioration !

Attention, une différence de 10°C, au minimum, entre l’intérieur et l’extérieur est indispensable pour appliquer la thermographie !

Pour le particulier, l’audit thermographique est le complément idéal à l’audit théorique PAE (Procédure d’Avis énergetique).

You may also like...